Pour que votre Avocat puisse vous défendre au mieux, il est essentiel que s’établisse une relation de confiance. Or des malentendus apparaissent parfois, mettant à mal cette relation de confiance. Ces malentendus sont le plus souvent liés à la méconnaissance par les justiciables du fonctionnement d’un Cabinet d’Avocat.

Cette page a donc pour but de vous expliquer le fonctionnement du Cabinet de Maître Christine CABARET.

Un Avocat est un professionnel du Droit. Ses fonctions sont de vous informer sur le droit, de vous conseiller et de vous assister lors de procédures judiciaires, administratives ou disciplinaires.

Un Avocat n’a pas les compétences d’un travailleur social ni d’un psychologue et ce n’est pas son rôle mais il peut vous orienter vers ces professionnels : Maître Christine CABARET travaille en partenariat avec de nombreuses associations et en lien avec des psychologues libéraux.

Maître Christine CABARET fait le choix de limiter le nombre de ses clients afin de conserver une taille humaine à son Cabinet et de maintenir une relation personnelle avec chacun de ses clients. Son Cabinet étant très sollicité, elle refuse donc de nombreux dossiers.

Elle gère cependant de très nombreuses procédures simultanément car les procédures en Justice durent plusieurs mois voire plusieurs années : il ne lui est donc pas matériellement possible de répondre immédiatement à vos mails ou vos messages téléphoniques.

Votre Avocate passe un temps incompressible en audiences devant les Tribunaux, en rendez-vous à son Cabinet, en rédaction d’actes (requêtes, assignations, conclusions, recours …), en étude des pièces de son client et de la partie adverse et en communication de pièces. C’est là le cœur du métier d’Avocat.

Or les Cabinets d’Avocats reçoivent aujourd’hui un nombre considérable de mails, d’appels téléphoniques et de SMS, qui prennent un temps précieux que nous ne pouvons alors plus passer sur le fond vos dossiers.

Voici quelques bonnes pratiques que nous vous remercions de respecter :

  1. N’adresser un mail ou un message téléphonique qu’en cas de réelle nécessité
  2. savoir qu’il n’y sera pas répondu si ce message est simplement l’envoi d’une information à votre Avocate.
  3. Le délai de réponse à un mail ou un appel téléphonique est d’environ 10 à 15 jours, voir plus dans les périodes chargées en audiences : ne pas relancer votre Avocate avant 10 jours.
  4. En cas de réelle urgence, notamment en cas d’audience proche, indiquer dans l’objet du mail : « urgent, audience du … à …heure »
  5. Ne pas adresser de courrier en lettre recommandée : le facteur ne les distribuant pas, votre Avocate perd un temps précieux à aller chercher les recommandés au bureau de poste. Le timbre « lettre suivie » vous permet d’être informé de la distribution de votre courrier.
  6. ne pas envoyer de mail pour savoir si votre courrier postal est bien arrivé au Cabinet : si vous avez besoin d’une confirmation, il convient d’envoyer votre courrier en « lettre suivie » afin d’être informé de sa distribution.
  7. Envoyer vos pièces par courrier postal et non par mail (sauf si votre Avocate vous le demande).
  8. Il est impératif de nous informer en cas de changement de votre numéro de téléphone ou de votre adresse ainsi que si vous recevez un courrier du Tribunal ou de la partie adverse : selon le type de procédure, le Tribunal peut vous écrire directement sans en informer votre Avocate.

Sachez que Maître Christine CABARET vous tiendra informé par mail à chaque nouvelle étape de votre dossier et vous indiquera le délai pour la prochaine étape. Si elle ne vous contacte pas, c’est simplement car il n’y a aucune évolution de votre procédure : il faut en effet attendre plusieurs mois entre le dépôt d’une requête ou le placement d’une assignation et la date d’audience.